L'Institut français Palermo : un peu d'histoire

La Bibliothèque Française de Palerme est née en 1953, via Libertà, une des plus belles avenues de la ville; trois ans plus tard, elle devient Centre Culturel Français, puis, en 1988 “ Centre Culturel Français de Palerme et de Sicile” et près de soixante ans plus tard Institut français.

Les manifestations organisées au cours des premières années, à la fois mondaines et culturelles, soulevèrent un grand intérêt dans les milieux les plus divers. En 1957 furent mis en place les premiers cours de langue française, indépendamment de l’Alliance Française (créée en 1947, dissoute en 1959). Les premiers rapports soulignent - déjà ! - qu’ « en face de la tentation utilitaire de l’anglais, la meilleure chance du français reste de se présenter comme un enseignement pratique offrant de surcroît des prolongements culturels. »

Installé depuis février 2002 dans l’enceinte des Cantieri culturali alla Zisa, l’IF Palermo constitue  avec le Goethe-Institut le pôle international des Cantieri.
Les Cantieri culturali alla Zisa sont nés d’une forte volonté de la municipalité d’alors pour dynamiser l’expansion de la ville vers les quartiers nord, de transformer la friche industrielle Ducrot, espace de 20 000 m² couvert (sur un total de 55 000 m²) consacré à l’industrie du meuble et aux métiers du bois, en « chantiers culturels ».
Il s’agissait alors de créer un espace euroméditerranéen, pluridisciplinaire, ouvert aux différentes cultures de la Méditerranée, un laboratoire alternatif sur le modèle de la Friche de la Belle de Mai à Marseille, l’Espace LU à Nantes ou, à une plus grande échelle, la Halle de la Villette à Paris.

La mémoire palermitaine a retenu de l’activité passée des différentes équipes qui se sont succédé à l’Institut français Palermo (ex Centre culturel français de Palerme et de Sicile) :
- une participation active à la vie culturelle et sociale de la cité ;
- le développement de liens forts avec les acteurs culturels, bons connaisseurs de la scène française tant dans le domaine des arts de la scène (théâtre, danse, musique), des arts visuels (peinture, arts plastiques, photographie) que de l’audiovisuel (cinéma) ;
- un dialogue suivi avec l’université et le monde éducatif ;
- une attention particulière accordée aux différents cercles francophones ou francophiles de la société palermitaine.