L’urgence biodiversité | Cultivons notre jardin | Dialogues du Farnèse

31 octobre, 18:30

L’urgence biodiversité 

 

Gilles Clément, paysagiste, Gilles Bœuf, biologiste et Stefano Mancuso, neurobiologiste

Pendant trois ans, environ 550 scientifiques d’une centaine de pays différents ont réalisé un long travail de recherche et d’analyse de milliers d’articles scientifiques et sont arrivés à une conclusion sans équivoque : la biodiversité est menacée sur tous les continents et dans tous les États.

D’ici 2050, entre 38 % et 46 % des espèces animales et végétales pourraient disparaître, avec des répercussions tragiques pour notre planète. Les continents les plus à risques sont l’Amérique Centrale et l’Amérique du Sud, l’Afrique subsaharienne et l’Asie, qui sont plus vulnérables du fait de l’appauvrissement de leurs sols.

  • Gilles Clément est un paysagiste, jardinier et botaniste français. Il a enseigné à l’École Nationale Supérieure du Paysage de Versailles et au Collège de France.
    Son travail, qui comporte une importante dimension théorique sur le paysage et sur l’environnement, a eu une grande influence sur les sciences du paysage et des jardins, à travers des concepts comme « le jardin en mouvement », « le jardin planétaire » ou « le Tiers paysage ». En Italie, ses livres sont publiés par les éditions Quodlibet. Parmi ses réalisations, le Parc André-Citroën à Paris (1992), le Parc Matisse à Lille (1990) et le jardin du Musée du Quai Branly à Paris (2006). En 2018, Gilles Clément conduit avec Coloco le projet de requalification Zen 2 à Palerme, dans le cadre de Manifesta 12, dont il a été l’instigateur.
  • Gilles Bœuf est biologiste et professeur à l’Université Sorbonne Université (ex Pierre et Marie Curie). Il effectue ses recherches au sein du Laboratoire Arago à Banyuls-sur-Mer, qui portent sur la biodiversité et sur la physiologie environnementale. Il a été titulaire de la Chaire de « Développement durable – Environnement, Énergie et Société » du Collège de France en 2013-2014, Président du Muséum national d’Histoire naturelle à Paris de 2009 à 2015 et conseiller scientifique du ministre de l’Environnement français de 2015 à 2017.
  • Stefano Mancuso est neurobiologiste et professeur à l’Université de Florence où il dirige le Laboratoire internationale de neurobiologie végétale (Laboratorio internazionale di neurobiologia vegetale, LINV). Avec d’autres chercheurs, il a ouvert un nouveau champ d’étude, la « neurobiologie végétale », en faisant l’hypothèse que les plantes ont leur propre capacité à élaborer des informations, comparable à l’intelligence humaine. Avec sa start-up universitaire PNAT, il a breveté Jellyfish Barge, un module autonome flottant pour cultiver des légumes et des fleurs.
    Son dernier livre s’intitule Plant Revolution. Le piante hanno già inventato il nostro futuro (Giunti editore, 2017)

DIALOGUE DU FARNÈSE
31 OCTOBRE À 18h
PALAIS FARNÈSE, PIAZZA FARNÈSE 67, ROME

Événement sur invitation

Palais Farnèse

Piazza Farnese, 67
Roma

Phone: +39 06 68 60 11